C’est la semaine dernière qu’avait lieu, au Palais des Congrès de Montréal, l’événement TAG, le commerce à l’ère du numérique. Anciennement connu sous le nom de eCommerce, l’événement a toujours été organisé par le Conseil québécois du commerce de détail. En tant qu’animateur de l’événement, j’ai eu la chance d’assister à plusieurs des conférences et panels. On peut le dire sans se tromper, TAG, c’est l’endroit où les entreprises peuvent voir les dernières tendances dans le domaine du commerce de détail.

 

Des données pertinentes

Le CEFRIO a profité de TAG pour nous éclairer sur les habitudes d’achat en ligne des Québécois. On y apprend que la catégorie des vêtements et chaussures était en hausse cette année. En effet, 38 % des cyberacheteurs sondés ont réalisé au moins un achat en ligne chaque mois. Les montants dépensés en ligne sont cependant plus importants dans les catégories Voyages/Transport (821 $), Automobile/Motorisés (308 $), Décoration/Maison (178 $) et Électronique (168 $).

 

Pour les Québécois, sans surprise, c’est Amazon qui est le site le plus utilisé. 44 % des cyberacheteurs y ont fait au moins un achat sur une base mensuelle, un bond de 6 points comparativement à 2017, et il accapare 17 % du montant total des achats en ligne, une hausse de 2 points.

 

Le modèle BMR

La quincaillerie BMR participait à TAG lors de la conférence d’ouverture. BMR doit faire face à plusieurs concurrents locaux. Il suffit de voir le nombre de centres de rénovation qu’il y a dans la région pour comprendre que la compétition est féroce. Comme si ce n’est pas suffisant pour l’entreprise, elle doit aussi rivaliser avec des marchands en ligne comme Amazon. Évidemment, il n’est pas encore possible de se procurer des 2 x 4 ou des feuilles de gypse sur Amazon. Par contre, plusieurs outils sont mis de l’avant dans les boutiques virtuelles. BMR doit alors se démarquer par la qualité de son service à la clientèle en donnant toujours l’heure juste au client. Aussi, en étant présent partout sur le territoire québécois, BMR permet aux clients de voir et toucher le produit avant de l’acheter. Un concept nommé la Shop BMR permet aux acheteurs de magasiner en ligne et d’aller chercher leur produit à la Shop BMR, qui devient alors un point de dépôt.

 

Lowe’s Canada a aussi participé à TAG. L’entreprise possédant, entre autres, Rona et Réno-Dépôt, croit beaucoup aux achats en ligne. La stratégie de récupération en magasin est gagnante pour l’entreprise et le consommateur. Ce dernier peut y réserver ses matériaux de construction et les récupérer dans son centre de rénovation au moment de son choix. Lowe’s Canada remarque ensuite que plusieurs clients achètent en magasin d’autres produits qu’ils avaient oubliés lors de leur commande en ligne.

 

La cybersécurité, c’est important pour tous

On entend beaucoup parler de cybersécurité depuis quelques mois. Avec les problèmes de Desjardins, plusieurs compagnies ont été conscientisées aux risques pour leur entreprise. À TAG, un spécialiste de la cybersécurité pour Intact Assurance est venu expliquer comment les attaques de type rançongiciel peuvent vraiment être dangereuses. En plus de vous faire perdre beaucoup de temps, ces attaques pourraient mettre les données de vos clients à risque. Ultimement, c’est votre réputation qui va en prendre un coup.

 

Selon le conférencier, les entreprises québécoises, peu importe la taille, doivent avoir un plan en place en cas d’attaque. Il ne faut pas attendre une attaque pour réagir.

 

J’ai aussi appris beaucoup grâce à des conférences comme celle de Cascade qui nous expliquait l’importance de bien choisir nos boites pour envoyer nos produits. Une boite endommagée va nuire à la réputation de votre compagnie. De plus, Cascade offre plusieurs produits afin de personnaliser l’emballage aux couleurs de l’entreprise.

 

Après avoir entendu plusieurs conférences à TAG, on se rend rapidement à l’évidence que le commerce à bien changé à l’ère du numérique. Les différentes stratégies expliquées à l’événement doivent être appliquées dans vos modèles d’affaires. Vous n’avez pas pu assister à l’événement, pas de problème. CIETECH, un partenaire du TAG, pourra vous aider dans votre stratégie numérique. N’hésitez pas à nous contacter.