On sait tous que le commerce de détail doit changer et que ce changement va certainement passer par la technologie. Plusieurs tentatives ont déjà été effectuées avec succès. Cependant, au-delà de la réussite commerciale, un projet technologique doit d’abord séduire le consommateur. Si c’est trop complexe ou peu efficace, le client ne voudra pas de cette nouvelle façon de magasiner.

 

La National Retail Federation (NRF), l’association américaine pour le commerce de détail, a publié il y a quelques jours des données bien intéressantes qui donnent le point de vue des consommateurs. En gros, ces derniers sont plutôt favorables aux changements technologiques. La statistique la plus importante nous démontre que trois personnes sur cinq croient que les innovations technologiques ont amélioré leur magasinage.

 

Le sondage nous donne un peu plus d’information sur le type de technologie et le taux de satisfaction. Par exemple, 89% des gens ont dit aimer avoir une option de navigation à l’aide de l’application mobile du commerçant.

 

Les cabines d’essayage intelligentes semblent aussi avoir la cote puisque 88% des répondants ont aimé cette facette. 86% des répondants utiliseraient une fois de plus la réalité augmentée lors de leur magasinage.

 

Le virtuel a aussi la cote. Essayer virtuellement une robe est une facette qui a laissé une impression positive dans 83% des cas. Le magasinage avec un casque de réalité virtuelle a aussi donné une bonne impression dans 82% des cas.

 

La techno pour payer?

Le sondage de la NRF a aussi permis de comprendre un peu mieux comment les gens aiment payer. À ce niveau, la technologie est appréciée, mais moins qu’on pourrait le croire. Par exemple, seulement 69% des répondants qui ont utilisé le paiement mobile pensent le refaire dans l’avenir. 67% des gens ont aimé l’option du ramassage en magasin et uniquement 63% vont réutiliser les caisses libre-service.

 

Tout n’est pas parfait

Évidemment, il y a encore de la place à l’amélioration pour les commerçants. Selon les consommateurs, la technologie moderne pourrait être encore mieux utilisée lors du magasinage. Les répondants au sondage ont mentionné qu’ils aimeraient savoir plus facilement si un produit est disponible en stock (55%). Ils veulent aussi être en mesure de facilement comparer les prix (49%). Un plus faible pourcentage de répondant aimerait pouvoir essayer un article avant de l’acheter (38%).

 

Pour en connaître davantage sur les résultats de ce sondage, vous pouvez lire, en anglais, le rapport complet ici.