Prochaine formation à l’Espace CIETECH sur le sujet: 19 juin, achat de billet.

On l’entend partout, cette expression « virage numérique », et ce, à toutes les sauces. Mais pourquoi est-ce autant à la mode? Et, surtout, pourquoi devriez-vous vous y intéresser?

Ce n’est pas un hasard si le ministère de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation (MESI) a investi 4,63 millions de dollars dans le programme de virage numérique des détaillants  en septembre 2017.

Au Québec, nous accusons actuellement un retard d’appropriation des outils numériques, ce qui ralentit la croissance et la performance des entreprises, toutes tailles confondues. Dans certains cas, on parle non seulement de ralentissement, mais de mise en péril des activités commerciales face à la compétition. On n’a qu’à penser à Sears pour réaliser qu’on ne peut plus continuer à faire ce que l’on faisait avant. On doit s’adapter à la nouvelle réalité de la mondialisation et du commerce en ligne.

On a souvent l’impression que le virage numérique est seulement une affaire de grosses entreprises, mais détrompez-vous : même les petites entreprises artisanales peuvent en bénéficier. Il existe en effet une panoplie d’outils répondant à tous les besoins possibles et inimaginables; de l’amélioration de la gestion des opérations au progiciel de gestion intégré (ERP) en passant par les outils marketing.

L’utilisation d’un outil de gestion de la clientèle (CRM), par exemple, pourrait vous permettre d’augmenter l’expérience client en vous permettant de regrouper des informations personnalisées sur votre clientèle. Un outil d’envoi de courriels massif pourrait vous faire gagner un temps précieux et augmenter vos ventes par l’envoi de promotions.  Un autre outil pourrait vous permettre de mieux gérer les horaires de vos employés, etc.

 

Démystifions quelques-unes des croyances populaires à ce sujet

 

Je n’ai pas les moyens

Le virage numérique, c’est simplement une belle expression qui désigne le fait de se doter d’outils numériques pour accroître la performance de votre entreprise. L’important n’est donc pas tant le montant que vous investirez, mais les outils que vous choisirez pour améliorer vos opérations, vos ventes, etc.

Plusieurs outils sont disponibles gratuitement ou offrent des forfaits mensuels par utilisateurs, ce qui peut être très avantageux.

L’important, c’est de bien déterminer les besoins en identifiant les irritants, les endroits où votre entreprise perd du temps, les opportunités de ventes, etc. Puis, il faut y aller une étape à la fois établir un plan pour le futur et le peaufiner au fur et à mesure de votre croissance.

N’oubliez pas qu’un virage numérique est un investissement, pas une dépense. Vous devriez donc être capable de calculer le retour sur investissement.

Je n’en ai pas besoin

Ah bon, vraiment? Vous possédez déjà tous les outils pour automatiser les opérations, collecter les données, les analyser et optimiser vos opérations?  Votre entreprise est au maximum de sa performance?  Bravo!

À moins que cela ne soit pas le cas mais que vous ne souhaitiez pas que votre entreprise fasse plus de bénéfices?

En effet, vous pouvez sans aucun doute tirer profit de certains outils qui vous aideront à gérer votre entreprise au quotidien, à augmenter vos revenus et/ou à diminuer vos dépenses. En fait, vous ne réalisez peut-être pas actuellement que vous n’avez pas les moyens de vous en passer!

Je n’ai pas le temps de m’en préoccuper

Le temps, c’est comme du sucre à la crème : quand on en veut, on s’en fait. Ce que vous voulez sans doute dire, c’est que ce n’est pas une priorité? Alors, quelles sont-elles vos priorités? Je suis certaine que j’arriverai à trouver des outils pour vous aider à accomplir vos tâches prioritaires plus rapidement et efficacement. Le temps, c’est de l’argent. Si un outil vous aide à en récupérer, vous aurez alors plus de temps pour faire autre chose comme travailler sur l’augmentation de vos revenus…

 

Vous voulez en savoir plus? Consultez-nous ou, même, inscrivez-vous à notre formation « Les éléments à considérer avant d’entreprendre un virage numérique » du 19 juin prochain.