Le Shop Talk de Las Vegas avait lieu du 18 au 21 mars derniers. Il s’agit d’un événement axé sur des conférences pertinentes pour tout acteur du commerce de détail :  on y retrouve une foule d’informations aussi intéressantes qu’inspirantes.

Une organisation bien orchestrée

De tous les événements auxquels j’ai assisté jusqu’à maintenant, le Shop Talk de Vegas est sans contredit le mieux organisé.  Tout d’abord, les organisateurs n’ont pas lésiné sur le personnel. Du personnel d’information bien identifié avec leur t-shirt jaune en passant par le personnel hôtelier, tout est pensé pour faciliter l’expérience client : la nôtre.

Les conférences sont à l’heure, et pour ma part, j’ai été témoin d’aucun problème technique. Des bornes de comptage étaient disposées un peu partout, reliées à nos badges munis d’une puce électronique. L’application mobile est l’une des plus utiles que j’ai vu jusqu’à maintenant, malgré les petits problèmes de lecture des codes liés aux  badges des participants.

S’il est vrai que le prix du billet peut en rebuter plus d’un, sachez que l’investissement vaut le coût, et que plus vous vous inscrivez tôt, plus vous économisez. Il faut savoir que tout est inclus :  les conférences, un petit cadeau de bienvenue, deux repas chauds par jour, soit le déjeuner et le dîner, dont la coordination du service est parfaite. Les plats sont bien identifiés pour les allergiques et les végétariens, on ne perd pas un temps fou en files d’attentes, et même la disposition des tables a été pensée pour favoriser le réseautage.

Réseauter n’a jamais été aussi facile

Ne pensez pas profiter des repas pour faire une pause : vous commencerez votre réseautage dès le déjeuner en rencontrant les gens assis à votre table ronde, décorée de carton incitant les convives à se présenter où à découvrir qui est son voisin. Attendez-vous donc à passer vos repas à faire des scans de badges et des échanges de cartes d’affaires entre deux bouchées.

Des conférences enrichissantes

Au ShopTalk, on est bien loin des pitchs de ventes déguisées en conférences. De gros noms de l’industrie viennent partager une percée technologique, leur expertise ou leur façon d’utiliser une technologie et les bénéfices qu’ils en retirent. Wal-Mart, Sam’s Club, Amazon, le choix ne manque pas. Lorsque l’on vous parle d’un produit spécifique ou que l’on présente un service distinct, c’est avec la volonté de nous faire découvrir les possibilités d’une technologie et ce n’est donc pas agaçant. On apprend vraiment, et l’on en sort inspiré : une véritable classe de maître.

On parle évidemment beaucoup de Big Data, et ce, dans pratiquement toutes les conférences. Conférence sur le « self checkup », sur le paiement mobile ou l’expérience client, tous nous ramène toujours à la collecte et l’analyse de données. Auparavant, nous connaissions nos clients pratiquement par leur nom. Il était alors plus simple d’offrir un service personnalisé. Avec l’arrivée du commerce en ligne, il nous faut retrouver cette connaissance du client et ramener la conversation avec lui : « une conversation, si elle n’est pas personnelle, n’est pas une conversation » selon Patrick Gauthier, VP d’Amazon Pay. Oui, « Big Brother is watching you », mais toujours dans le but de vous fournir une expérience personnalisée… et d’augmenter les ventes.

L’expérience client est aussi au cœur de toutes les conférences, que ce soit en ligne ou en boutique. La majorité des conférenciers s’accordent pour dire qu’aujourd’hui, le commerce en ligne et en boutique doivent être absolument liés.

Drew Green CEO d’Indochino, est venu nous raconter comment son organisation et lui ont transformé leur modèle d’affaire en offrant un service de rendez-vous personnalisé. Ce service, mis bien en avant sur leur site web, permet aux hommes d’obtenir un rendez-vous privé avec un conseillé qui l’accompagnera dans le choix et l’ajustement de son complet. Ce qui n’exclut pas qu’ils ont tout de même une boutique en ligne, même s’ils accueillent les clients directement en boutique.

Dans la conférence sur le futur du paiement, Peter Van Does, CEO de Adyen, nous a rappelé l’importance de réduire le plus possible les frictions au moment de la transaction, en citant le « zéro clic transaction » très apprécié par les jeunes. Pour lui, le futur mode de paiement devrait pouvoir se faire sans aucun appareil ou carte, soit simplement en conservant les données des clients.

Des exposants sur les mêmes thèmes

CIETECH Veille pour vous: Le Shop Talk 2018

Ici, donc, pas de robots tape-à-l’œil ou de gadgets du futur à profusion, mais beaucoup de firmes offrant des services, logiciels ou solutions aux problèmes concrets que ce soit l’emballage, les livraisons internationales, ERP, les plateformes de e-commerce, les solutions de paiement… et bien sûr tout ce qui touche aux données. Peu cependant ont un bureau de vente et de support au Québec, et encore moins de ces exposants ont une version francophone de leur logiciel. Heureusement, plusieurs solutions proposent des interfaces assez simples pour que la langue ne soit pas une barrière, d’autant plus que l’utilisateur ne les utiliseront pas directement puisque   plusieurs de ces outils sont en « back end » seulement.

Si les exposants ne constituent pas dans cet événement le cœur du programme, il n’en demeure pas moins que les rencontres y sont plus qu’intéressantes et qu’il s’agit sans aucun doute d’une valeur ajoutée à cet événement.

Bref, vous devez assurément mettre à votre agenda la prochaine édition!

Surveillez nos capsules vidéo et nos formations pour approfondir les sujets mentionnés dans cet article!