Dans ma carrière de journaliste spécialisé en nouvelles technologies, j’ai eu la chance d’assister à plusieurs lancements de produits majeurs. J’ai aussi visité plusieurs start-up, ces compagnies technos émergentes qui développent souvent des technologies nouvelles et excitantes. Par contre, j’ai rarement eu l’occasion d’assister à des annonces du genre dans ma ville natale. C’était donc pour moi génial d’être présent lors de l’annonce de l’Espace CIETECH.

On m’a parlé de cet endroit il y a déjà plus d’un an. Même si j’étais très curieux, j’avais peur que l’espace imaginé par CIENOV ne soit qu’un espace de co-working de plus. CIETECH est évidemment un endroit où les jeunes entrepreneurs dans le commerce intelligent pourront s’installer. Quand on regarde le tout de plus près, on se rend compte cependant que c’est le premier pas d’une stratégie bien plus grande. C’est un laboratoire pour les compagnies qui veulent trouver de nouvelles solutions dans le monde du commerce au détail. Lorsqu’on voit comment ce marché est en transformation majeure, les nouvelles idées sont toujours les bienvenues.

C’est donc en gardant tout ça en tête qu’on visite l’Espace CIETECH. On a tout d’abord la chance d’essayer la première ruche connectée en Amérique du Monde. Non, ce n’est pas un truc qui vous dit quand le miel est prêt. C’est plutôt un système modulaire de casier qui utilise la reconnaissance faciale pour vous ouvrir une case. On peut l’utiliser pour emprunter de l’équipement, mais ça pourrait aussi servir de boîte postale techno.

Un peu plus loin, nous sommes attirés par une reproduction virtuelle d’une boulangerie. Des projections sur les murs nous montrent des pains et des pâtisseries. Ce qui est impressionnant de cet espace, c’est qu’une odeur de pain est dégagée en même temps. On a donc vraiment l’impression d’être dans une boulangerie. Éventuellement, on peut penser qu’une telle technologie pourrait nous permettre de faire une épicerie virtuelle et sentir le rayon des fruits et légumes. Certains magasins pourraient aussi nous envoyer des odeurs spéciales afin de nous permettre d’être plus détendus ou plus concentrés.

Alors que le magasinage n’a maintenant plus d’heure avec le commerce électronique, les détaillants doivent trouver une solution pour que leurs consommateurs puissent acheter en tout temps. On a pu essayer à l’Espace CIETECH un concept de vitrine tactile qui nous permet de magasiner à n’importe quelle heure. Cette vitrine est très attrayante dans le monde de l’immobilier. Un restaurateur pourrait aussi l’utiliser pour afficher son menu interactif à l’extérieur.

Peu importe la techno que l’on peut voir et tester dans l’Espace CIETECH, c’est ce qui y sera créé dans les mois à venir qui m’intéresse le plus. J’ai hâte de retourner sur place et de rencontrer les premiers entrepreneurs qui s’y installeront. Les créateurs technos de la région ont maintenant accès à un premier vrai bac à sable et c’est vraiment une bonne nouvelle.